3e dimanche B – Dimanche de la Parole – Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens

Publié le 24 Janvier 2021

Jn 3, 1-5.10 ; Ps 24 ; 1 Co 7, 29-31 ; Mc 1, 14-20

 

Ce troisième dimanche est, depuis peu, consacré comme « dimanche de la Parole ». Comme me l’écrivait quelqu’un hier soir, ils le sont tous ! Et même, chaque journée devrait nous mettre à l’écoute de la Parole.

Dans la brochure pour cette semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, j’ai lu que les sœurs de Grandchamp (protestantes) disent ensemble à haute voix en début de leur journée :

« Prie et travaille pour qu’il règne.

Que dans ta journée labeur et repos soient vivifiés par la Parole de Dieu.

Maintiens en tout le silence intérieur pour demeurer en Christ.

Pénètre-toi de l’esprit des Béatitudes : Joie, simplicité, miséricorde. »

Quelques phrases assez fortes. Et qui ne sont pas réservées à des protestantes, je crois que nous pouvons nous y retrouver et elles peuvent nous servir de boussole quotidienne également. Un peu comme on avait un mot d’ordre au camp !

            Dimanche de la Parole. Je me suis fait la réflexion que le pape n’a pas dit « dimanche de la Bible » ni « dimanche de l’Écriture » ! La Parole est liée à la personne et à la vie.

            La parole passe par le souffle, la voix. C’est du vent et pourtant la parole engage toute la personne. Quand on veut assurer à quelqu’un qu’on dit vrai ou lorsque l’on promet quelque chose ne dit-on pas « tu as ma parole ». Ce n’est pas du vent, donner sa parole ! Au contraire.

            Et voilà que notre Dieu nous a donné sa Parole. D’abord par des personnages auxquels il confie une mission, avec lesquels il s’engage par alliance, il leur promet une descendance, une terre… Il leur a donné sa parole. Et ils l’ont cru sur parole. Et la parole de Dieu s’est réalisée, s’est révélée efficace. De même avec les prophètes. Mais comme les humains eux ont de la peine à tenir parole, Dieu a envoyé son Fils, la Parole de Dieu (le Verbe) s’est fait chair.

            Si Dieu parle et donne sa Parole, il revient à l’homme de l’écouter. « Écoute Israël » redisent les juifs plusieurs fois par jour. « Écoute, mon fils… » nous recommande saint Benoît dans les tout premiers mots de sa Règle. Le dimanche de la Parole pourrait être aussi le dimanche de l’écoute de la Parole. Lors de l’eucharistie, dans la liturgie des heures (où elle est non seulement entendue mais aussi chantée, priée sous de multiples formes), également dans la lectio divina, lecture priante de l’Écriture en groupe et seul, il nous est donné d’écouter la Parole. Le texte écrit devient alors pour nous parole écoutée, reçue.

Enfin, la parole, surtout la Parole de Dieu, est vie. D’une part, il n’y a que des êtres vivants qui parlent. Mais aussi, elle donne vie. C’est ce que nous montre l’évangile de ce troisième dimanche. Jésus se met en route et se met à proclamer l’Évangile, la Bonne Nouvelle : le Règne de Dieu est tout proche. Jésus marche, parle, voit des personnes, interpelle, appelle. C’est plein de vie.

Et en quoi consiste la vocation des disciples (donc notre appel également) ? Il s’agit de marcher  à la suite de Jésus. Donc pas seulement s’asseoir et écouter. Simon et André, Jacques et Jean l’ont fait aussi, c’est parce qu’il ont écouté Jésus qu’ils ont entendu son appel et qu’ils ont tout lâché pour le suivre. Mais ils leur demande de marcher à sa suite, de mettre leurs pas dans ses pas, de faire comme lui. Ils devront eux aussi prêcher, annoncer l’Évangile de Dieu. Vivre de la Parole et la communiquer pour que d’autres vivent. Comme Jésus ils appelleront à la conversion : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile ».

La Parole de Dieu donne vie et nous secoue, nous appelle à la conversion, à nous laisser transformer par la Parole. Car la Parole est Vie éternelle. La Parole veut nous configurer au Christ ressuscité que nous célébrons chaque dimanche.

 

Sr Annick

Rédigé par Sr Annick Somville

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article