2e dimanche de l'Avent - B

Publié le 6 Décembre 2020

2e dimanche de l'Avent - B

Je ne sais pas si c’est la même chose pour vous, mais Jean-Baptiste me paraît toujours un personnage assez extraordinaire, un peu étrange aussi, comme sorti du passé. Un prophète, semblable à Elie par sa tenue vestimentaire, sa manière de vivre, sa parole qui décape, parole de Dieu qu’il retransmet avec force. Dans l’évangile de Marc, il est moins terrible qu’ailleurs. Mais il reste que c’est quelqu’un qui secoue, appelle à la conversion. Étrange aussi le fait de le définir comme une voix qui crie dans le désert. Oui, Jean-Baptiste est avant tout une voix.

Que crie cette voix ? « Préparez les chemins du Seigneur » Nous le chantons à l’office. La voix crie mais elle chante aussi. Et c’est bien, en accord avec les textes. Car je suis « étonnée », touchée par la douceur qui se dégage des textes pourtant forts, secouants de ce deuxième dimanche d’Avent.

Isaïe commence par ces mots, que nous entendrons (chantés !) à l’office quand viendra Noël, en ouverture des célébrations : « Consolez, consolez mon peuple, dit le Seigneur ». En réalité, c’est Dieu lui-même qui console son peuple, tout au long de l’histoire du salut, mais le sommet est lorsqu’il envoie son Fils, que le Verbe est fait chair pour nous sauver. Quelle tendresse dans cette ouverture de ce qu’on appelle le deuxième Isaïe ! Dieu parle au cœur de Jérusalem, la console, lui remet sa dette.

Le prophète annonce que la gloire du Seigneur va se révéler, que tout être de chair verra que le bouche du Seigneur a parlé. En effet, les bergers, les mages, Marie et Joseph les premiers, verront la Parole de Dieu faite chair. Les promesses de Dieu transmises par le prophète Isaïe se réalisent au-delà de toute espérance.

À la charnière des deux Testaments, Jean réveille les consciences et les cœurs, les prépare à accueillir le Seigneur qui vient. Le Seigneur vient avec puissance, une puissance d’amour car tel un berger, il rassemble les agneaux et les porte sur son cœur. La violence des images apocalyptiques de saint Pierre ne doit pas effacer ni nous faire perdre de vue la tendresse de Dieu qui parcourt les textes de ce jour.

« Voici notre Dieu, voici le Seigneur Dieu » ! « Ce qu’il dit, c’est la Paix pour son peuple et ses fidèles. Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre » !

 

Sr Annick

Rédigé par Sr Annick Somville

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article